CHAUSSETTE A DISPARUE

Publié le

coucou
il m est arrivee hier une horrible mesaventure
hier soir j ais eut la frousse de ma vie !!! mais pour que vous comprenniez mieux il faut que je raconte l histoire depuis le debut...
Alors voilà, deja, hier apres midi chaussette c est arraché la boucle de l oreille gauche en trainant le long de la voliere où il y a toujours un bout du filet qui pendrouille dans le vide et forcement la boucle c est pris dedans et elle se l est arrachee en tirant dessus, bon, heureusement c est passé au travers du trou et ça n a pas arraché l oreille mais bon ca a du faire bien mal... Pauvre bete, qu est ce que j en ai mare de ces boucles pourries... Bref, l apres midi se passe et le soir je vais rentrer mes cheries de mamour, chacunes dans leur box et au moment de fermer le dernier... alerte generale... Il en manque une!!! je regarde dehors des fois qu elle serait à la traine... PERSONNE DANS LA PATURE PERSONNE LE LONG DE LA CHEVRERIE. mon sang ne fait qu un tour, mon coeur se met à battre, et si elle avait saigné de l oreille et s etait videe de son sang. Il faut que je vous explique aussi que sans mes lunettes je ne vois pas bien loin alors bon là bas dans le fond de la pature, je ne vois rien, il faut que j y aille... Et esteban qui me dis qu il vois un truc blanc au fond (chaussette à du blanc sur elle) mon dieu la trouille ! je fais le tour de la pature, verifie qu il n y a pas de trou dans la cloture par la meme occasion au cas où elle se serait echapee (des fois que dans sa tete la douleur l est poussee à faire des betises) rien rien de rien... Ca y est quelqu un qui est passer par les herbages et qui est venu me la piquer. Tetanisee et resignee je remonte dans le haut de la pature, je reverifie dans la chevrerie non elle n y est vraiment pas... Et puis je repense a l ancienne cabane à poules qui c est couché un jour de tempete et que les chevres ont adoptee. Là oui, il y a bien un vague truc noir qui pourrait faire penser à l oreille d une chevre. J y vais, elle passe son nez dehors mais ne veut pas sortir, sans doute qu elle a mal et qu elle ne veut pas se mettre aux courant d air ou s exposer aux chamailleries des autres chevres. Je l appel, rentre dans l abris, elle me regarde de ses grand yeux jaune, elle a pas l air decidee à sortir. Alors je lui parle doucement à ma pauvre chaussette, bin faut rentrer ma mere, qu est ce que tu fais la je t ais cherchee partout... tu m as fait peure... Alors elle avance tout doucement , je lui fait un gros bisou et hop elle repart prendre sa place à la chevrerie. OUF je peux vous dire que j ais eut du mal à m en remettre de tout ça, j ais vraiment cru que je l avais perdu ma biquette et moi je les aime mes biquettes. Gros bisous encore à ma chaussette l enquiquineuse, la colle aux pattes
me refait jamais ca ma grosse!!!
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

valy 25/11/2007 19:56

Tu me l'as déjà raconté cette histoire il me semble; Masi j'imagine bien ta frayeur. Moi je suis jamais tranquille quand je descends on ne sait jamais et si en arrivant l'une d'entre elle manque à la barrière mon sang ne fait qu'un tour et je l'appelle et la cherche partout. Et j'ai tjs peur de la trouvée couchée dans un coin...Enfin ouf quitte pour une belle frayeur cette fois

Eric 24/11/2007 13:33

Voilà une histoite cocasse mais qui finit bien.Ah, ces sacrées biquettes, elles nous font des peurs bleues et, après on en tremble...Une grosse caresse à la farceuse.