GALLOPIN LE BIEN NOME

Publié le par pepite

Resté à la maison durant deux annees ou presque, Gallopin faisait parti de la seconde portee que nous donna Prune. C etait donc le fiston de Tibouc.


Il avait pour principale occupation et preoccupation, le souci d honorer ces dames envers et contre tout... Capable de prouesses inouies pour arrivé à ses fins, le franchissement d une cloture de 1m50 ne l arretait en aucun cas.

De petite taille (45 cm environ) l animal sautait, d un bon, par dessus le portail en prenant appuie au vol sur l arrete de celui ci, forçait la porte de la chevrerie de coups de cornes repetes, parvenait encore à grimper sur les rateliers des boxs pour enfin descendre dans le box où se trouvait la chevre qu il convoitait.

Resultat : trois chevreaux blancs comme leur papa... et un noir et blanc.

Bien entendu, il ne parvenait pas toujours à ses fins et nous avions pris l habitude d avoir un bouc dans la coure de la maison puisque pour aller chez ces dames il etait obligé de passer par notre terrain.

Concequence : il avait elu domicile dans le chenil... Ce qui engendra un episode plutot amusant :

Un matin, avant de partir travailler, mon mari enferma ses chiens dans le chenil, et, se faisant, leur trouva une mine etrange. Il monte en voiture, commence à roulé, mais, jetant un oeil dans le retro, il voit ses chiens, les oreilles rabatu, l air piteux... Il s arrete, retourne au chenil, les fait sortir...Et... surprise, qui sort de la niche en s etirant  ? Gallopin bien sur...

Apres toutes ces peripeties, la decision de donner à l asticot une vie  plus adaptee à son caractere fut prise, il a maintenant son petit harem et il fait ce qu il veut quand il veut chez son nouveau maitre qui m a dailleurs envoyé cette photo :


 

Commenter cet article